14 morts et 16 blessés en quelques secondes

4793

La route se révèle de plus en plus meurtrière en Algérie : pour la journée d'hier, 14 morts et 16 blessés ont été enregistrés dans un accident de la route au niveau de la wilaya de Djelfa. (Par M.Mohamed)

Six femmes, quatre hommes et quatre enfants y ont laissé la vie alors que 16 autres personnes ont été acheminées vers les hôpitaux les plus proches. Le drame a été provoqué par un accident de la route survenu dans la nuit du samedi, au lieu-dit Oum Lahchim, à 40 km au nord d’Oum Laâdham, dans la daïra de Messaâd, soit 185 kilomètres au sud-est du chef-lieu de wilaya, précise la cellule de communication de la direction générale de la protection civile.

Notre interlocuteur nous apprendra que l’hécatombe aurait été causée par la collision entre deux véhicules lourds.
Ce « terrorisme routier », qui s’accroît de 10% par an, est appelé à s’accentuer davantage durant les prochaines années en raison de l’inadaptation entre l’augmentation vertigineuse du parc roulant et les infrastructures routières si des mesures radicales ne sont prises pour influer sur le comportement des conducteurs. Selon différentes études, ces derniers sont responsables de plus de 85% des accidents de la route.

Il est à rappeler que 4000 morts, 33.000 blessés, est le bilan des 8000 accidents de la circulation, survenus durant l’année 2008. La palme des accidents revient en 2008 à la wilaya d’Alger. Cela étant, l’Algérie demeure aux premiers rangs en matière d’accidents de la circulation. Elle est classée première au Maghreb et dans le monde arabe et 4e à l’échelle mondiale.