Du nouveau pour les concessionnaires

3775

La loi de finances 2014 indique dans la partie réservée à l’investissement automobile l’arrivée d’une nouvelle batterie d’article en directions des concessionnaires et importateurs automobile. Ses dernières lois les incites, dans un délai de trois ans, à investir dans l’industrie automobile.

La loi de finances 2014 arrive avec une artillerie lourdes de nouvelles recommandations et lois visant la réorganisation du marché automobile en Algérie. Ainsi, et dans un délai de trois ans, les importateurs et autres concessionnaires son désormais invités à investir, directement ou indirectement, dans l’industrie automobile. L’un des articles de cette nouvelle loi de finance indique : Obligation est faite aux concessionnaires automobiles et aux importateurs de véhicules d’installer une activité industrielle ou de services ou toutes autres activités qui ont un lien direct ou indirect avec l’industrie de l’automobile, dans un délai de trois ans”. 

Sur un autre chapitre, le gouvernement avait proposer des articles incitant les concessionnaires à ne plus pratiquer de crédit fournisseurs aux clients, notamment les crédits à taux zéro, une instruction qui va dans le sens de favoriser la commercialisation des véhicules fabriqués en Algérie et baissé la facture des importations. Ainsi, le gouvernement affiche clairement sa préférence pour les véhicules qui seront fabriqués en Algérie et propose même l’exonération de ses véhicules de la taxe sur les véhicules neufs et ce à partir de cette année.