Evolution et croissance au menu

4209

Le SUV à succès de BMW, avec quelques retouches esthétiques et un boost en mécaniques et équipements, sera présenté au prochain mondial de l’Automobile de Paris. (Par Idir IDRISSOU)

La première version du X3 a été lancée en 2003. Le peu qu’on puisse dire, c’est qu’il est à bout de souffle et se fait vieillissant. BMW va donc remédier à cette tendance et opère quelques changements sur la deuxième génération de son SUV et le remet en selle pour affronter la rude concurrence d’une part et réajuster sa position dans la gamme familiale entre les X1, X5 et autre X6 d’autre part.

Esthétiquement, le nouveau X3 ne change pas grand chose vis à vis de son prédécesseur si ce n’est un léger rajeunissement avec une face avant plus proche du cadet X1 avec de nouvelles optiques, une calandre agrandie et des lignes plus dynamiques. Par contre, la longueur du X3 gagne quelques centimètres pour atteindre les 4,65 mètres (contre 4,57 m pour la première génération), histoire de prendre ses marques et mieux se différencier du X1. Les passagers arrière gagneront de l’espace et le coffre gagne 70 dm3 pour un volume total de chargement de 1600 litres en position sièges rabattus.

Côté équipements, le X3 n’aura rien à envier à ses concurrents, il se munit du must de la technologie et propose des équipements très High Tech. L’on pourra apprécier l’affichage tête haute, la caméra de recul, le passage automatique codes/phares ou encore les phares adaptatifs pivotants et la liste est encore longue. Pour la sécurité, BMW propose des airbags frontaux, des airbags protégeant le bassin et la cage thoracique, des rideaux gonflables latéraux pour la protection de la tête, ainsi que des appuie-tête actifs à l’avant.

Par ailleurs, pour le confort routier et une bonne maniabilité du véhicule, une panoplie de gadgets  équipera le X3. Outre un nouveau châssis, il faut citer le contrôle dynamique de stabilité, la direction à assistance électromécanique variable Servotronic ou encore le régulateur de vitesse adaptatif avec fonction freinage. Le SUV bavarois proposera en option le «Performance Control» qui permet de freiner l’une des roues arrière à l’intérieur d’un virage mais aussi l’amortissement dynamique offrant trois configurations possibles : Normal, Sport et Sport+.

Concernant la propulsion, le X3 sera proposé dès son lancement avec deux blocs, le premier est un 4 cylindres 2.0 L diesel (xDrive20d) développant 184 ch et un couple de 380 Nm. Le second, plus affuté pour le haut de gamme, est un 6 cylindres 3.0 L turbo essence à injection directe (xDrive35i) et qui développe 306 ch et 400 Nm de couple. Ce dernier sera couplé à une boite automatique à 8 rapports et le xDrive20d sera, quant à lui, équipé d’une boite manuelle à 6 vitesses. Enfin, BMW équipera toutes les versions du X3 du système Start&Stop pour une meilleure économie de consommation.