La Fiat Linea dévoilée

6030

Mohamed Bairi (Pdg du groupe IVAL) est sur les traces de Sergio Marchione. Si ce dernier se bat constamment pour replacer le groupe Fiat dans la bataille mondiale de l’automobile, le premier ne cesse d’agir intelligemment pour redorer aux marques du groupe Fiat leur apogée des années 70 en Algérie. Aujourd’hui, il a plus de moyens entre ses mains pour se battre sur plusieurs segments avec de forts argument, entre autre, la berline ‘’internationale’’ du groupe, la Linea qui vient d’être dévoilée pour le marché local. (Par Hamid A)


Chez le groupe Transalpin, la Linea est annoncée comme fer de lance
dans son déploiement dans les marchés émergeants. Le choix de la Turquie, comme
pays de fabrication et terre de lancement, dénote de la clairvoyance de l’équipe
de Sergio Marchione. Il est quand même utile de signaler que la Linea sera aussi
produite au Brésil, en Chine et en Inde afin de faciliter son introduction dans
les principaux marchés émergeants. L’usine turque de Bursa la produira à hauteur
de 60 000 unités par année dans le cadre d’un partenariat paritaire entre
l’Italien et Tofas AS. L’Espagne, l’Allemagne et la Finlande seront les premiers
pays à la commercialiser en Europe occidentale.


Chez nous, et une année après son lancement au salon de l’automobile
d’Istanbul, la Linea débarque avec ses lignes purement Italiennes. Dessinée par
le Centro Style Italien, Línea vient s’incruster dans le segment C (à trois
volumes) où se mesurent déjà les plus grandes marques automobiles en Algérie. Ce
segment occupe pas moins de 14% de part de marché selon les dires de M.Zekri
(directeur de Fiat) et ce sont environ 114 000 unités qui ont été écoulées en
2006. Il est normal donc que Fiat veuille sa part de marché à travers le
deuxième véhicule le plus important après la Grande Punto. Et comme le renouveau
de Fiat se fait aussi, et surtout, à travers une nouvelle philosophie de style,
Linea porte désormais les gènes des trois ‘F’’ (Feeling Family Fiat) inaugurés
sur Grande Punto et Bravo. Elle est séduisante à souhait.

Sur un autre chapitre, celui des mensurations, la ‘’berline du peuple’’
est tout simplement en position dominante parmi les concurrents. L’on remarque
sa longueur de 4.56 m et 1.73 m de largeur pour une hauteur de 1.50 m. Le volume
du coffre est quant à lui sans appel : 500 litres. Des proportions qui ne
peuvent que procurer des espaces importants dans l’habitacle ergonomique qui est
présenté avec soin et harmonie. La qualité perçue des différentes parties de
l’habitacle, notamment la planche de bord, est convaincante.

Sous le capot, IVAL propose pour le marché Algérien deux motorisations.
Un moteur essence 1.4 l (8V) développant 77ch et un bloc diesel, le désormais
populaire 1.3 Multijet (16V) de 90 ch (avec turbine à géométrie variable). Sur
le catalogue de Fiat, l’on annonce un seul niveau de finition (Active) sous onze
teintes de carrosserie.

La nouvelle berline de Fiat se distingue aussi par son niveau
d’équipement richement annoncé. L’on annonce l’adoption de l’ABS intégrant un
correcteur électronique de freinage (EBD). Elle offre jusqu’à six airbags,
notamment les airbags munis du système ‘’air bag smart 2’’ qui garantit un
système de retenue innovant pour le conducteur et le passager en fonction de la
violence du choc. En plus, les capteurs de ce système agissent aussi sur
l’activation des prétensionneurs des ceintures de sécurité disponible en option,
un autre système de protection appelé Windows Bag qui couvre la partie vitrée
des portes et qui protège les passagers en cas de collision. Enfin, Fiat Linea
est disponible chez fiat à partir de 1 113 000 dinars. Pour ce qui est des
ventes, un objectif de 500 Linea pour l’année 2008 est annoncé.