La première ligne inaugurée

1929

Le ministre des Transports, M. Amar Tou, a procédé, mercredi à Oran, à l’inauguration de la première ligne du tramway dont la mise en service effective aura lieu jeudi.

La cérémonie d’inauguration, coïncidant avec la fête des travailleurs, a eu lieu en présence des autorités locales, des présidents directeurs généraux de la Régie autonome des transports parisiens (RATP), de l’Entreprise du métro d’Alger (EMA), des représentants de la Société d’exploitation des tramways (SETRAM) et autres invités. A cette occasion, le ministre a annoncé que le démarrage de la deuxième ligne, dont les études sont en cours, s’effectuera en 2014.

Le Pdg de l’EMA, M. Omar Hadbi, a indiqué à l’APS que 30 rames seront mises en circulation pour desservir 32 stations, ajoutant que l’exploitation du tramway s’effectuera de 5 heures du matin à 23 heures « au grand bonheur des usagers ».

L’intervalle à terme entre deux voitures est de 7 minutes, selon les prévisions qui tablent également sur un nombre de 90.000 voyageurs/jour, a ajouté le même responsable.

Au moins 632 postes de travail ont été créés à la faveur de ce projet qui a duré quatre ans, a-t-il encore souligné, indiquant que l’avis d’appel d’offres en travaux pour la réalisation de la deuxième ligne du tramway seront lancés en 2014. Les études d’extension du tramway seront achevées avant la fin de l’année 2013, a annoncé la même source.

« C’est une réussite complète et un symbole de coopération et de transfert de savoir », a déclaré, pour sa part le Pdg de la RATP, M. pierre Mongin, qui a indiqué que ce projet a contribué à la formation de professionnels parmi les cadres algériens qui jouissent aujourd’hui d’un haut niveau professionnel. Il a annoncé la création prochaine d’un Institut de formation des métiers des transports à Alger, notamment en technologie, exploitation, contrôle et sécurité au profit de 1.200 employés.

Le ministre a inspecté, à l’occasion, le poste central de commandement, qui est considéré comme le nerf de ce système de transport qui assure la régulation, les itinéraires des rames, les feux de circulation, les sous-stations, l’énergie électrique, les appareils de voie, la sécurité des stations par l’intermédiaire de caméras.

Longue de 18,7 kilomètres, cette première ligne de tramway desservira plusieurs quartiers urbains et périurbains de la ville d’Oran, depuis la place du 1er novembre au centre-ville d’Oran jusqu’à l’université d’Es-Sénia et de la gare routière de la localité de Sidi Maarouf à la place du 1er novembre passant par haï Essabah, l’université USTO, le boulevard Mohamed Boudiaf et l’Emir Abdelkader. (APS)