Le forcing continue contre les fous des routes

2427

Selon les services de la Sûreté de wilaya d’Oran, les radars routiers installés à l’intérieur du tissu urbain ont flashé plus de 13.000 chauffards pour excès de vitesse depuis le début de l’année en cours. (Par M. Mohamed)

Ces infractions ont été signalées dans des tissus routiers urbains où la vitesse est limitée à 60 km/h selon la même source. Les contrevenants encourent de sévères sanctions à commencer par les lourdes amendes jusqu’au retrait systématique du permis de conduire définitif ou provisoire (2 ans). 

Les radars routiers semblent devenir un moyen efficace pour lutter contre les infractions au code de la route.

Pour rappel, l’excès de vitesse est l’une des premières causes d’accidents de la circulation sur les routes en Algérie. Les législateurs ont revu à la hausse dans le nouveau code de la route, entré en vigueur au début d’année, les montants des amendes appliqués à cette infraction qui sont désormais fixés entre 10.000 à 50.000 dinars. Les services de police ont également dressé durant la même période 3.325 PV pour non respect du code de la route.