Les autorités et les professionnels débattent du fléau

1425

Le ministère du commerce et l’association des concessionnaires automobiles ont consacré hier une journée à l’activité de la pièce de rechange dans le cadre du nouveau décret régissant l’activité automobile attendu le mois prochain. Cette rencontre a été l’occasion pour les deux parties d’exposer leurs points de vues et d’unir leur efforts pour contrecarrer un fléau qui coûte à l’Algérie des vies humaines et des millions de dollars. (Par Hamid A)

Lors de cette rencontre, Mme Lebkiri, sous-directrice au ministère du commerce chargée du contrôle de la qualité, a annoncé que 13 000 tonnes de pièces de rechange automobile contrefaites ont été interceptées par les services des douanes en 2008. Ce chiffre représente 5,6 milliards de dollars.

Selon la même source, 80% des importations algériennes de pièces de rechange automobile proviennent de Chine, de Corée du Sud, d’Italie, d’Allemagne et de France.

D’autre part, le ministre du commerce M. Lachemi Djaaboub a déclaré que la pièce contrefaite continue de prendre une part importante dans les 2,5 milliards de dollars consacrés annuellement aux importations automobiles en Algérie. En Algérie, les accidents de voiture ont causé plus de 4 000 morts et 70 000 blessés et la qualité de la pièce de rechange a toujours figuré parmi les causes d’accidents.