Les suspensions et liaisons au sol au menu

2903

Pour la troisième édition des Techdays organisés par Audi au profit de la presse spécialisée dans l’automobile, la formation a porté sur la présentation détaillée des suspensions et liaisons au sol d’une manière générale et particulièrement celles proposées par la marque aux anneaux sur ses véhicules.

Le distributeur de la marque Audi en Algérie, le groupe Sovac en l’occurrence a rassemblé récemment la presse spécialisée dans l’automobile en l’espace d’une matinée au niveau du Terminal Audi à l’occasion de la troisième édition des journées technologiques Audi « Techdays », animées par M. Bruno Arnoud, formateur et consultant spécialiste dans les technologies moteur.

Qui dit véhicule Audi, dit « qualité, haute technicité, technologie embarqué et sécurité ». Ses différentes qualités peuvent être obtenues grâce à la présence d’éléments ou de pièces qui concourent à offrir toute ses fonctions, à titre d’exemple on citera les éléments qui composent la suspension qui joue un rôle important dans un véhicule.

Avant d’attaquer le cœur du sujet, le formateur a tenu tout d’abord à revenir sur les origines des différents types de suspensions automobiles à commencer par le fondateur de cette technologie, l’ingénieur Américain Earle MacPherson en 1949 et qui est utilisé par la première fois sur la Ford Vedette, une trouvaille qui porte d’ailleurs le nom de l’ingénieur.

Pour rappel, M. Arnoud a expliqué ce qui est la suspension et les interactions qui existent entre chaque élément qui la compose notamment les essieux, la direction, l’amortissement et les freins. Faut-il en outre savoir que la configuration et le choix de ses composants influencent les dynamiques de conduite de la voiture.  Trois types de suspensions sont utilisés : en acier, à amortissement variable (Magnetic ride, CDC) et la suspension à amortissement et hauteur de caisse variables (Adaptive air suspension). 

Chez Audi, plusieurs technologies ont été développées notamment sur la partie liaisons au sol, à citer : train avant Pseudo McPherson, train avant à quatre bras, train avant à cinq bras, suspension magnetic ride, dynamic Ride Control…lors de la présentation, il a été question des modèles Audi et le conférencier a cité les modèles A1, A3, Q3 et TT équipés de la suspension McPherson. Le constructeur a opté pour un tel choix au vu du rapport prix / performance, un espace réduit d’installation est nécessaire en plus de la simplicité d’utilisation.

Tous les éléments qui composent une voiture sont imbriqués les uns aux autres. « Avoir une bonne suspension ne servira à rien si on est pas capable de maîtriser notre véhicule » dira le formateur. Le conducteur doit exercer une force sur le volant pour gérer la trajectoire du véhicule et opérer les corrections adéquates, celle-ci est transmise à l’essieu avant pour ordonner aux roues de tourner de tel ou tel coté.

L’apparition de la direction assistée à largement facilité la maîtrise du véhicule sur la route, elle permet une manipulation et une manœuvre facile du volant, augmente la puissance exercée par le chauffeur et permet de mieux amortir les irrégularités et les chocs causés par la route. Chez Audi et selon le formateur, les modèles sont équipés d’une direction assistée électromécanique (direction dynamique en option) et la direction assistée hydraulique.

Les éléments qui interagissent sur la suspension sont principalement les amortisseurs et ressorts, deux éléments garant de la sécurité. Chez Audi, on aime parler de la suspension électromagnétique Magnetic Ride ainsi que de la suspension pilotée en continue CDC (Continous Damping Control). Pour faire facile et expliquer la fonction des amortisseurs, l’intervenant indique que ses derniers absorbent les impulsions causées par les chocs, aident à contenir et dissiper l’énergie cinétique et démine la rigidité de la suspension. Quant aux ressorts, ils sont les garants d’une hauteur de caisse adéquate, amortissent les chocs causés par la route et déminent la hauteur de caisse.  

L’exposé assuré par M. Bruno Arnoud sur une durée de deux heures et demi dans une salle spécialement aménagée pour détailler les principaux éléments relatifs aux liaisons au sol, suspensions et architectures de trains roulant a été clôturé par la mise en valeur du fameux système cher à la marque aux anneaux « l’Audi Drive Select » qui offre la possibilité au conducteurs de choisir le mode de conduite adéquat selon ses attentes et ses besoins: Dynamique, normal, confort, automatique ou personnalisable, un système qui agit sur presque l’ensemble des organes du véhicules pour offrir une conduite selon le style souhaité