Produire 100 000 voitures dans un site mondial dédié aux pick-up

6788

Lors de l’émission télévisée sur Canal Algérie, “Questions d’actu’’ diffusée hier soir, le directeur général de Sovac, distributeur Algérien du groupe Volkswagen, a annoncé que le constructeur Allemand souhaiterais produire 100 000 voitures en Algérie destinées au marché local mais aussi à l’exportation. Volkswagen veut aussi faire de l’Algérie son site de production mondiale pour les pick-up.

Lors de ses interventions sur le plateau de l’émission animée par le talentueux confrère Ahmed Lahri, Mr. Mourad Oulmi a officiellement annoncé les objectifs de Volkswagen à travers son plan d’installation industrielle en Algérie. Ainsi, Mr. Oulmi a annoncé que Volkswagen ambitionne de produire en Algérie 100 000 voitures destinées au marché local dans un premier temps avant de se lancer à l’exportation.

Le directeur général du groupe Sovac a ajouté que Volkswagen considère l’Algérie parmi les meilleures opportunités pour son plan 2018 à travers lequel il compte devenir le premier constructeur automobile mondial. Mr. Oulmi rappel que Volkswagen n’est présente en Afrique qu’à travers son usine implantée en Afrique du Sud avant d’ajouter que le constructeur Allemand est fortement intéressé par une installation industriel dans les des pays de l’Afrique du Nord, d’ailleurs l’Egypte, la Tunisie et le Maroc sont potentiellement candidats.

Pour Mr. Oulmi, la volonté de Volkswagen d’investir en Algérie est tellement solide que tout un plan a été élaboré. Ce dernier, selon Mr. Oulmi, ne concerne pas seulement la production de voitures mais aussi un vaste plan de soutiens à la prolifération d’équipementiers locaux compétents et un engagement à soutenir la formation des futurs techniciens Algériens appelé à diriger les chaines de montages, cela à titre gracieux.

Répondant à une question de l’animateur, le directeur général de Sovac estime que Volkswagen a besoin de 120 hectares pour son usine et 80 hectares pour l’installation de ses équipementiers et sous traitants. Une exigence que le représentant du ministère de l’industrie à cette émission, Mr. Mokhtar Chehboub (également PDG de la SNVI) a rapidement évacué en estimant que c’est au pouvoir public de répondre à cette sollicitation.

Dans le détail, Mr. Oulmi a ajouté que Volkswagen, dans une récente étude, estime que la situation actuelle de l’Algérie est comparable à celle de l’inde ou de la Russie, ce qui est en soie un signe positif pour la volonté du constructeur Allemand déjà présent dans ses pays là. Il estime au passage que le partenariat signé entre Mercedes-Benz, la SNVI et le Ministère de la Défense reste un tremplin pour Volkswagen pour l’instauration d’une industrie Allemande en Algérie, il compte ainsi s’appuyer sur l’avancement de ce projet pour se mettre dans le même sillage et asseoir le plan Volkswagen en Algérie.

Mr. Oulmi a dévoilé aussi que l’un des objectifs de Volkswagen est de produire les véhicules qui rentrent dans le cadre du programme de développement tracé pour le pays par le gouvernement. Ainsi, à l’image de Mercedes-Benz qui entre dans ce cadre là, Volkswagen souhaiterais produire des pick-up pour soutenir le développement de l’agriculture puisque l’état Algérien place réellement l’agriculture parmi ses grandes priorités.