Renault Algérie n’a toujours pas son agrément

153

L’usine de Renault Algérie, sise dans la Wilaya d’Oran n’a toujours pas reçu l’agrément pour le début d’exploitation par le ministère de l’industrie et ce malgré des travaux réalisés en 2023 pour mettre l’usine en conformité.

Alors que plusieurs marques internationales, ont reçu le feu vert du ministère de l’industrie pour l’importation des véhicules en Algérie en respectant le cahier des charges imposé et ce depuis plus d’une année, Renault Algérie pour sa part n’a toujours pas obtenu d’agrément.

« Malgré les travaux réalisés en 2023 pour mettre l’usine en conformité avec le nouveau cahier des charges, Renault n’a toujours pas reçu son agrément des services du ministère de l’Industrie », a ainsi déclaré le directeur général de Renault Algérie au site Automobile Magazine.

Pour la même source, il s’agit d’un problème de fond et que « la branche algérienne de Renault n’était pas imaginée à l’origine pour se passer des importations et des montages en kit » CKD et SKD, que le gouvernement algérien a suspendu il y a quatre ans. « Depuis 2020, l’usine peine à redémarrer ».

Lancée en 2014, l’usine de Renault est implantée à Oued Telalt dans la Wilaya d’Oran sur une surface de 150 hectares, et avait atteint une capacité de production de 72.000 véhicules (Clio, Symbol et Dacia Sandero) en 2017.