Un réseau international de trafic de véhicules tombe à Sidi Bel-Abbès

2106

À l’issue d’une enquête de plusieurs semaines, la police de Bel-Abbès a démantelé un réseau international de trafic de véhicules volés en Allemagne et introduits en Algérie via ses frontières ouest, a indiqué hier la cellule de communication de la sûreté de wilaya.

Agissant sur la base de renseignements fournis par Interpol, selon lesquels des grosses berlines volées sur le territoire allemand ont été localisées en Algérie grâce à leur système de localisation par satellite (GPS), les enquêteurs sont parvenus à mettre hors d’état de nuire le réseau parmi lequel figurent des employés et fonctionnaires de plusieurs circonscriptions administratives de la wilaya ainsi que des courtiers. Au final, la police a arrêté 32 personnes impliquées dans cette affaire, dont le principal accusé, M. F., âgé de 34 ans, récupéré 69 véhicules, dont 4 hypothéqués et saisi un lot important de documents officiels (cartes grises).

Déférés devant la justice, 15 individus ont été placés sous mandat de dépôt pour association de malfaiteurs, trafic transnational de véhicules, faux et usage de faux et escroquerie, établissement et émission de documents officiels, non-dénonciation de criminels et détournement de biens publics hypothéqués, tandis que 12 membres du réseau ont été mis sous contrôle judiciaire, 6 ont été libérés et 4 ont bénéficié de la citation directe.

Selon la même source, ce trafic de véhicules volés n’aurait pas été possible sans le concours de fonctionnaires et hauts cadres en poste dans les services des daïras de Ben-Badis, Sidi-Ali Boussidi, Sidi-Ali Benyoub, les communes de Tabia et Mérine,à l’annexe communal de Béni Ameur du chef-lieu de wilaya et des courtiers originaires de différentes wilayas du pays et des propriétaires d’agence de location de voitures. (Liberte)