Une relance tous azimuts

5390

Lors d’une rencontre avec la presse organisée à l’hôtel El Aurassi, M. Mohamed Bairi, Président Directeur Général du groupe Ival, est revenu dans le détail sur la marque Iveco en Algérie, sur le partenariat contracté avec le groupe Mazouz ainsi que sur le marché Algérien de l’automobile.

²Autour de Kaada Ramadhanesque, M.Bairi a commencé par dresser un bilan de la situation du marché automobile cette année, et juge que le recule des ventes du premier semestre est la conséquence des annonces concernant les projets immobiliers lancés par l’état, tel que l’AADL et le LPP, car les algériens actuellement préfère mettre de l’argent dans un appartement que de le placé dans l’achat d’un véhicule.

Quant au groupe Ival, M.Bairi a affiché son satisfecit grâce aux résultats enregistrés en 2013, il déclare que sont groupe se positionne à la seconde place du podium en terme de ventes avec un total de 2200 unités livrées répartis comme suit : 600 fourgons Daily, 400 poids lourds et 1200 camions Leoncino écoulés. Ce dernier qui nous arrive droit de Chine est un modèle qui cartonne selon M, Bairi. Ces bonnes performances sont dues à la disponibilité et à la diversité des produits avec une gamme de tracteur, porteur en 4X2, 4X4, 4X6, 6X6, 6X8, 8X8 et arrivant même à satisfaire des commandes spécifiques en version 4X4 pour la société l’ENGEO à qui Ival a livré 116 camions et même pour la protection civile en 2012. 

Ival investit le marché des camions Chinois

Depuis novembre 2012, le groupe Ival s’est attaqué au marché des camions Chinois avec le lancement du camion léger Leoncino (1200 unités déjà écoulés). Ce marché estimé a plus 20 000 unités /ans, connait une forte demande des clients particuliers, qui préfèrent investir dans l’achat de plusieurs camions à bas-prix que d’investir dans quelques unités de modèles Européens. Ce constat a poussé Ival à importer des véhicules Iveco assemblés en Chine afin de pouvoir répondre à cette demande particulière. Le groupe Ival peut aussi se targuer d’être bien représenté dans le segment des véhicules utilitaires et poids lourds européens avec l’ensemble de la gamme Iveco produite en Europe qu’il distribue en Algérie. D’ailleurs, il ya lieu de rappeler que la marque Iveco est pionnière en Algérie en matière de véhicules poids lourds connus pour leur fiabilité.

Bientôt une unité de carrossage                        

Lors de cette rencontre, M.Bairi a annoncé sa volonté d’investir dans un projet de carrosserie avec des partenaires étrangers, leaders sur leurs marchés, à l’instar de l’Italien Cantoni et du turque Canter Ciller, avec la mise en place d’une usine de fabrication de bennes, de conteneurs, de grues, de nacelles sur des camions plateau importés dans un état brute…Ce projet permettra de diminuer considérablement le coût de revient d’un camion et donc le prix de ventes de ce dernier.

Ival (Iveco Europe et Chine)

A fin de faire face à la concurrence et satisfaire les besoins des clients, Ival a décidé  de scinder la gestion commerciale d’Iveco en deux branches ; Iveco Europe et Iveco Chine, avec un management séparé, des commerciaux dédiés à chaque division, seul la partie service après vente sera gérée dans la même structures avec un atelier commun, vu que les deux produits sont dotés de moteurs identiques avec la même technologie, une stratégie qui donnera à Iveco un nouveau souffle pour rafler de nouvelles parts de marchés.

Satisfaction du partenariat avec le groupe Mazouz           

« Avec le groupe Mazouz, Ival a gagné en une années ce qu’elle gagnait en 3 ans », c’est de cette façon que M, Bairi a qualifié le partenariat avec le groupe Mazouz, un géant et un leader dans son domaine, avant d’ajouter:  » Ival va bénéficié du partenariat qui lie les deux groupes, cela nous permet d’utiliser le réseau de distribution du groupe Mazouz et bénéficier de son portefeuille clients et de sa grande expérience dans l’exploitation et la gestion du crédit fournisseur ».

En outre, Mohamed Bairi a marginalisé l’éventuelle concurrence entre les produits distribués par le groupe Mazouz et la marque Iveco, en disant : « la relation ne peut qu’être forte dans un avenir proche puisque notre clientèle actuelle qui souhaiterais investir dans des véhicules européens seront rapidement séduit par la marque Iveco puisqu’ils auront vérifier l’excellence de la relation client que nos deux groupes développes en leur direction », tout en ajoutant que le constructeur Italien a insisté sur une seule condition, celle de commercialiser impérativement les camions Iveco dans des showrooms dédiés uniquement à la marque Italienne.

Ival compte actuellement 250 employés avec 4 affaires construites aux normes, le nombre d’agents atteindra les 13 d’ici la fin de l’année, avec un objectif de 25 d’ici fin 2014, tous construits aux normes 3 S (ventes véhicules, SAV et magasin de pièces de rechange).

M.Bairi a tenu à préciser que le groupe Ival a reçu plusieurs propositions de partenariat avec des sociétés étrangères (françaises, tunisiennes et turques) mais « je veux algérianiser Ival, d’où le choix de partenariat avec une société local, le groupe Mazouz » expliquera t’il.

Le meilleur rapport qualité/prix

Le patron d’Ival, a indiqué que les prix des camions de marque Iveco fabriqués en Chine sont les moins chers du marché en Algérie, la différence peut atteindre les 3 millions de dinars sur certains modèles.

A titre d’exemple, le Iveco 682 dans sa déclinaison tracteur 4X2 fabriqué en Chine est moins chère de plus d’1 million de dinars, car son prix ne dépasse pas les 6 millions DA alors que chez les autres marques européennes, les modèles équivalents dépassent les 7 millions de dinars. Par ailleurs, M, Bairi a répondu a une question du site auto-utilitaire.com sur la décision de la banque d’Algérie de diminuer les commissions bancaires sur les importations des concessionnaires automobiles de 2% a 0.5%, à ce sujet il a estimé que cette décision aurait des retombées positives sur les prix des voitures notamment les marques européens.