180 morts et 406 blessés durant le mois de Ramadhan

3717

Le mois sacré de Ramadhan a été tragique pour des dizaines de familles algériennes pas à cause de la flambée des prix dans les marchés mais en raison du nombre effrayant des accidents de la circulation enregistrés durant cette période. A se fier en effet aux statistiques de la protection civile, l’on compte quelque 177 accidents qui ont causé 180 morts et 406 blessés, soit une moyenne de 6 victimes par jour ! (Par M.Mohamed)

Ou plutôt qui dit pire ? Et en dépit des multiples campagnes de sensibilisation lancées ici et là et malgré les nouvelles dispositions du code de la route qui sont de plus en plus répressives, le constat reste amer et surtout dramatique.

Et comme c’est le cas toujours au mois de Ramadhan et que nous confirme le chargé de la communication de la protection civile, le commandant Achour, joint par téléphone, les tranches d’horaires qui ont connu le plus d’accidents se situent à l’approche de la rupture du jeûne qui voit les automobilistes redoubler de vitesse pour espérer arriver à temps avec le moment de l’Iftar, un vœu qui ne sera malheureusement pas exaucé pour beaucoup d’entre eux.