Industrie Automobile en Algérie: l'AC2A réagit aux dernières déclarations de Bedda Mahdjoub

3972

L'activité industrielle dans le secteur automobile en phase de développement en Algérie après l'entrée en activité de plusieurs usines de montage et d'assemblage de voitures et de camions, traverse une zone de turbulence après les dernières déclarations du Ministre de l'Industrie et des Mines M. Bedda Mahdjoub, qui à clairement critiqué la démarche menée par son prédécesseur notamment en matière de sous-traitance.

M. Bedda Mahdjoub a ouvertement critiqué la démarche de son prédécesseur concernant la stratégie menée dans le cadre des projets de montage de véhicules qui selon le Ministre, n’ont pas atteint les objectifs escomptés.  » La première évaluation faite par mon secteur concernant la construction automobile fait ressortir que nous sommes loin des objectifs tracés » a-t-il indiqué. 

l’Association des Constructeurs et des Concessionnaires Automobiles en Algérie(AC2A) à réagit aujourd’hui à travers un communiqué de presse, notamment suite aux déclarations reprises récemment dans la presse nationale relatives à l’activité de montage de véhicules, et tient à confirmer son support le plus actif aux orientations de développement structurel de l’industrie automobile en Algérie.

l’AC2A indique dans son communiqué que l’industrie Automobile ne pourra s’ancrer durablement que par la densification d’un véritable réseau de sous-traitance industrielle, accompagné d’un transfert de technologies et d’une politique de formation continue.

L’implication de l’ensemble des parties, le Gouvernement et les pouvoirs publics, les investisseurs et les fabricants, est fondamentalement nécessaire pour assurer un développement maitrisé de cette industrie.

L’industrie Automobile, fortement créatrice d’emplois, est un formidable vecteur de développement économique. En ce sens, nous souscrivons à tous les efforts nécessaires par l’ensemble des parties et apportons notre support à toute action des pouvoirs publics dans l’intérêt de l’Algérie.

Enfin, comme l’AC2A l’a toujours souligné, le développement industriel de la pièce de rechange et des composants automobiles est une étape prioritaire dans le développement de l’industrie automobile. Cette industrie fortement structurelle offre par ailleurs des opportunités d’exportation solides pour notre Pays. L’implication des PME-PMI est une approche nécessaire, pour s’assurer du succès durable de notre industrie.