Notre objectif est de vendre 3000 véhicules cette année

4504

Rencontré à la veille du salon automobile d’Alger, M.Mohamed DRIS nous dévoile sa vision du marché Algérien mais surtout le redéploiement de Jamal. Ce redéploiement se fera par l’introduction de nouveaux modèles mais surtout par une refonte des bases mêmes du fonctionnement de l’entreprise.

– Jamal SPA s’est lancée dans une vaste restructuration sur tous les niveaux. Quelles sont les grandes lignes de cette nouvelle stratégie ?  

Après que Jamal ait décidée de se distinguer du Groupe GM TRADE, la première opération était de renforcer le personnel et la création de nouvelles directions. 

Par la suite, une autre opération a été lancée,  principalement sur le réseau de distribution de la marque ainsi que le SAV.

– Le nouveau Mazda BT-50 est officiellement lancé, la nouvelle Mazda 6 et Mazda 3 seront présentées dans les prochains mois. Quels sont vos objectifs avec cette offensive produits ?  

 Nous recevrons prochainement simultanément la nouvelle Mazda 6 et Mazda 3, notre objectif est de faire profiter nos clients des dernières nouveautés de la marque mais aussi élargir la gamme des véhicules particuliers  

– Jamal Spa disposait d’un réseau d’agents distributeurs de 37 points de vente et en 2015 vous comptabilisez uniquement 14 partenaires. Pouvez-vous nous expliquez votre stratégie sur cette partie de l’activité ?  

 Il faut retenir qu’en 2014 notre réseau était constitué de distributeurs multimarques du Groupe GM TRADE, notre marque ne pouvait se distinguer  parmi les marques chinoises. 

Aujourd’hui, les donnes ont changé, et seuls les distributeurs répondant à nos critères sont retenus. Notre objectif est de veiller au respect de la charte Mazda, et surtout améliorer la qualité de prestation par rapport à nos clientèles.   

– Quels sont vos attentes pour l’année 2015, et comment voyez-vous l’évolution du marché de l’automobile en Algérie ? 

Notre objectif pour 2015 est de commercialiser  3000 véhicules, mais aussi d’effectuer un bon résultat sur le SAV et PR.

Pour le marché Algérien, avec le nouveau cahier de charges, beaucoup de concessionnaires seront en difficulté de réaliser autant de ventes comparé aux années précédentes, à mon avis, les réalisations sur 2015 seront plus basses et plusieurs marques vont  disparaitre du marché.