Nouvelle Audi TT

2208

La nouvelle TT, troisième du nom, atterrit au 18e salon de l’automobile d’Alger tout feu tout flamme. La marque aux anneaux qui domine le marché premium en Algérie avec 52% de part de marché se renforce avec cette nouveauté aux lignes indémodables.

Sur le stand de la marque, c’est véritablement une icône à ne pas rater en visitant le salon d’Alger. Avec ses lignes inconfondables, la nouvelle Audi TT reste harmonieuse avec ses dimensions contenues. Elle mesure 4,18 m de long et dispose d’un empattement de 2,51 m.

Jamais méconnaissable, l’Audi TT jouit d’une face avant aux lignes horizontales avec l’incontournable calandre Single frame du constructeur Allemand et les prises d’airs sont reliées entre elles. On apprécie particulièrement le dessin des phares avec des clignotants à affichage dynamique dont le sens de défilement indique la direction que va prendre le conducteur. Aussi, les passages de roue avant qui se croisent avec le joint du capot moteur forme la ligne tornado et court au-dessus de la porte jusqu’à la partie arrière. 

Audi TT se veut compacte mais surtout sportive, cela se distingue sur la partie arrière avec ses lignes horizontales qui  renforcent l’impression de largeur et de sportivité. Joliment dessinées, les barrettes dans les feux arrière à LED de série reprennent le dessin des projecteurs avant et s’allument en même temps que les feux de jour. 

La nouvelle Audi TT nous resserve un habitacle plutôt orienté sport dans lequel le conducteur semble au cœur des innovations nouvelles de ce modèle. L’on constate la manière avec laquelle les éléments de commande sont regroupés autour de lui à l’image de la console au formes fluides et harmonieuses. A la forme d’une aile d’avion, le tableau de bord est élancé et ses diffuseurs d’air ronds (propre à la TT) nous ramène à la forme des réacteurs d’un avion.

Mais le plus important à noter dans cet habitacle, c’est bien l’Audi Virtual Cockpit qui est un combiné d’instruments numérique à l’affichage détaillé et polyvalent. Ainsi, deux modes d’affichage s’offrent au conducteur qu’il peut cumuler à l’aide de l’écran de 12,3 pouces entièrement numérique. 

Sous le capot, c’est le moteur essence 2.0 TFSI qui s’occupe d’animer l’Audi TT. Qui offre un couple constant de 370 Nm (entre 1 600 à 4 300 tr/min). Il est couplé à la boite S tronic à six rapports et de la transmission intégrale permanente Quattro. Ses capacités mécanique lui permettent d’abattre le 0-100 km/h en 5,3 secondes alors que sa consommation est affichée à 6,4 l / 100 km.

Audi annonce que ce moteur représente une innovation supplémentaire qui est l’injection indirecte supplémentaire, en complément de l’injection directe d’essence FSI dans la plage des charges partielles. « Elle injecte le carburant à l’extrémité de la tubulure d’admission dans la région des volets de tourbillonnement où se forment de fortes turbulences avec l’air’’ explique le communiqué du groupe Sovac.

L’Audi TT sera commercialisé en Algérie très prochainement en version S avec une motorisation 2.0 TFSI 286 Ch.