Réfection de 1.000 km de routes en 2012

2156

Quelque 1.000 kilomètres de routes nationales seront entretenus en 2012 dans le cadre d'un programme national de réfection d'infrastructures routières, dont plusieurs axes ont été dégradés par les intempéries de février dernier, a-t-on appris mardi auprès d'un responsable du ministère des Travaux publics.

« Nous avons un programme annuel d’entretien routier qui porte sur un linéaire d’au moins 1.000 km de routes nationales pour lequel une enveloppe de 12 milliards de DA a été allouée au titre de l’année 2012 », a affirmé à l’APS le directeur de l’Entretien et de l’exploitation des routes au ministère, M. Nasser Mekhilef. C’est surtout le réseau de routes nationales, traversant les wilayas les plus touchées par la récente vague d’intempéries, qui est concerné par ce nouveau programme dont les premiers chantiers seront lancés au début de l’été prochain, a-t-il fait savoir.
       
Outre le traitement des chaussées dégradées notamment après les récentes chutes de neige, les projets prévus pour cette année porteront sur l’élimination des points noirs (où les accidents sont fréquents), la mise en place de panneaux de signalisation et de glissières de sécurité, poursuit-il.
       
« Nous espérons pouvoir entamer les premières grandes actions au début de l’été après l’évaluation des besoins des wilayas en termes de projets et d’actions d’entretien, l’élaboration des cahiers des charges et le lancement des appels d’offres », a encore indiqué le même responsable.
       
Durant les trois premières semaines de février, une vague de froid accompagnée de fortes chutes de neige avait affecté une trentaine de wilayas du centre et de l’est du pays, provoquant notamment la fermeture de nombreux axes routiers et des affaissements de chaussées, rendant ces axes impraticables sur plusieurs sections.
       
Selon les précisions de M. Mekhilef, le réseau routier, et particulièrement dans les régions montagneuses des wilayas de Jijel, Mila, Bejaia, Tizi Ouzou, Souk-Ahras, Skikda et Guelma, a connu des éboulements et des effritements de la chaussée dans plusieurs points, ce qui nécessite, souligne-t-il, des travaux d’entretien à travers des campagnes de revêtement.