Restructuration du centre national de prévention et de sécurité

1539

Le ministre des transports, Amar Ghoul, a déclaré dimanche qu'il sera procédé à la restructuration du centre national de prévention et de sécurité routière ainsi qu'à la redynamisation de son rôle au niveau local pour renforcer sa vocation qui est de prévenir les accidents de la route. (APS)

Au cours d’une visite d’inspection à Alger à travers quelques structures relevant de son secteur, M. Ghoul a souligné qu’il sera procédé à la révision du statut juridique de ce centre pour élargir ses prérogatives et créer des annexes locales qui soient en contact permanent avec les instances locales, sécuritaires et la société civile.

Cet institut sera doté d’un nouveau siège équipé des moyens modernes qui lui permettront de prendre en charge de manière parfaite les opérations de sensibilisation et de prévention des accidents de la route, a ajouté le ministre, indiquant que le nouveau statut de ce centre entrera en vigueur vers la fin de l’année 2014.

Le ministre a fait observer que cet institut devrait prendre la forme d’une banque de données relatives aux accidents de la circulation et communiquées par la police, la police et la protection civile, le bilan de ces accidents survenus en 2013 s’élevant à 4.540 morts et 69.582 blessés et les dégâts matériels estimés à environ 100 milliards DA.

Dans le même contexte, le ministre a mis l’accent sur la nécessité de signature de conventions entre les ministères des transports et de l’éducation nationale pour la sensibilisation des élèves à la sécurité routière et la prévention contre les accidents de la circulation, et d’autres convention entre les structures relevant du secteur des transports, notamment les entreprises des transports, telles les auto-écoles, tout ceci s’inscrivant dans le cadre du projet national relatif à l’éducation routière. (APS)