Un pick-up de la classe premium

10135

Modèle à mi-chemin entre le véhicule de loisirs et l’utilitaire, les pick-up représentent une solution pour ceux qui recherchent avant tout la praticité d’une berline associée à la polyvalence d’un tout-terrain. Le Pick-up Nissan Navara est de cette trempe. Il est aussi considéré comme l’un des utilitaires les plus robustes de sa catégorie. Depuis son lancement et son titre de « meilleur utilitaire de l’année 2006 », Nissan Navara est devenu une référence de taille dans le segment. (Par M.Mohamed)

Pour vous exprimer nos sensations à bord de ce monstre des routes, nous avons essayé le nouveau Navara sur une route grasse et humide d’une récente averse.
Les qualités qui lui furent reconnues sont le prix, la finition, les équipements, l’innovation, la sécurité (active et passive), l’ergonomie et le coup de cœur. Sur le bitume, il propose le mode 4×2 en propulsion. Sur les routes glissantes, enneigées, il se transforme en 4×4. Pour les terrains gadoueux ou difficiles, la boîte courte et le blocage de différentiel arrière feront la différence.

Assemblé en Espagne, près de Barcelone, le Navara est conçu sur un châssis en échelle. Le pick-up opte pour la suspension indépendante à l’avant et pour l’essieu rigide et les ressorts à lames à l’arrière. Il est prêt à supporter de lourdes charges dans la benne. Le Navara long de 5230 mm, haut de 1745mm et large de 1795 mm peut tracter trois tonnes. Tout derrière, le plateau de charge a une longueur de 1,5 m environ. Pareil pour la largeur : 1,50 m. Les capacités de franchissement sont excellentes. Jantes de 17 pouces, phares antibrouillard, vitres teintées, l’équipement est aussi complet et luxueux que sur le Pathfinder.

Les quatre cylindres du véhicule testé, cubant deux litres et demi (2.5 L), s’alimentent au diesel par injection directe à rampe commune de la seconde génération complété d’un turbocompresseur à géométrie variable. Ce moteur turbo diesel profite d’une sonorité puissante. Il développe 171 chevaux et un couple important de 403 Nm dès 2000 tr/min, pour un poids total à vide tournant autour de 2 tonnes. Couplé à une boîte manuelle à six rapports, ce moteur offre du couple à l’envie ! Avec ou sans climatisation, celle-ci n’affectant que très confidentiellement les performances, dépasser avec le nouveau Navara auto est une pure formalité. Très vite, vous vous retrouvez à 130/140 km/h sans coup férir.

Sur la route, le Navara se débrouille plutôt bien. En plus de ses gros pneus, il partage sa plate-forme et son train avant avec le 4×4 premium de la marque : le Pathfinder. Il profite ainsi d’un confort très satisfaisant, à peine entaché au passage des dos d’ânes par la descente du train arrière. Deux arbres d’équilibrage éliminent les vibrations qu’il pourrait engendrer. Les gaz d’échappement circulent par l’admission d’air tout en abaissant la concentration en oxygène. Les émissions d’oxydes d’azote sont ainsi réduites.

En ce qui concerne la diminution des suies (Matière carbonée noire et épaisse, emportée par la fumée et qui résulte d’une combustion incomplète : NDLR), le tourbillonnement des gaz d’alimentation dans les chambres des cylindres assure une combustion plus complète même à charge faible ou partielle. L’entretien du Navara se fait tous les trente mille kilomètres.
Le confort à bord est certain. Dans l’habitacle, le Navara est agréable à vivre. Accueillant, il offre une bonne habitabilité (pour 2 personnes et leurs bagages) et une position de conduite, réglable en hauteur, parfaite pour appréhender efficacement la route. L’ambiance est par contre assez austère et les plastiques sont de qualité moyenne. Ces derniers ont en tout cas l’avantage d’être résistants et d’un entretien aisé. Petite touche Premium, le levier de vitesses et le volant sont gainés de cuir comme tout le salon intérieur. La qualité d’ensemble perçue reste correcte surtout pour un véhicule orienté, entre autre, utilitaire.

L’étendue du capot et l’espace pris par la benne demandent une approche particulière pour garer l’engin. L’équipement est quant à lui des plus complets, et permet de concilier vie privée et vie professionnelle : nous trouvons notamment une climatisation bi-zone, un chargeur 6 CD, un système de téléphonie Bluetooth, un anti-démarrage NATS, des prétensionneurs de ceintures, des appuies- tête actifs, un système ISOFIX et le régulateur de vitesse avec commandes au volant.

En matière de sécurité, le Nissan Navara bénéficie du concept « Bouclier de sécurité ». Une approche proactive poussée des problèmes de sécurité, basée sur la conviction que les voitures doivent contribuer à la protection des personnes. Cette approche associe différentes mesures destinées à mieux protéger le conducteur et les passagers des dangers.

Nous avons pu également constater que les technologies adoptées par Nissan aident le conducteur à maintenir des conditions de conduite sûres. Certaines de ces innovations réduisent le fardeau du conducteur. Avec le Navara lorsqu’un risque se présente, des avertisseurs et des contre mesures automatiques aident le conducteur à l’éviter. L’ABS (système antiblocage des freins), optimise la performance de freinage en évitant de façon électronique le blocage des roues et l’EBD (répartiteur électronique de freinage) contribue à une conduite en toute sécurité en améliorant la commande de freinage.

Nissan Algérie propose le pick-up Navara 2.5 dCi double cabine LE au prix de 2 690 000 dinars (taxes sur les véhicules neufs incluse).