Usine Fiat en Algérie : la ligne de montage du Doblò désormais opérationnelle

56

L’usine Fiat de Tafraoui, située à Oran, franchit une nouvelle étape significative avec l’entrée en activité de sa deuxième ligne de montage moderne et automatisée, dédiée à l’assemblage du nouveau Fiat Doblò.

Après le lancement de la production de la Fiat 500, l’usine Fiat de Tafraoui amorce une nouvelle phase de son développement en Algérie avec l’assemblage du Doblò, un véhicule utilitaire léger très attendu par les professionnels. Ce modèle est désormais disponible à travers le réseau de Fiat El Djazaïr.

Avec ses 850 collaborateurs, l’usine Fiat de Tafraoui augmente progressivement sa production, passant de 46 véhicules par jour à un objectif de 250 véhicules par jour d’ici la fin du mois de juillet. Cette augmentation de cadence sera possible grâce à l’ajout d’une troisième équipe, portant l’effectif total de l’usine à 1200 personnes, incluant des équipes dédiées au ferrage et à la peinture.

À ce jour, Stellantis a dispensé 130 000 heures de formation aux équipes de l’usine de Tafraoui, comprenant des domaines tels que le montage, la qualité et la logistique, dont 34 000 heures de formation à l’étranger.

L’usine prévoit de produire plus de 40 000 véhicules et d’atteindre un taux d’intégration locale supérieur à 10 % d’ici la fin de l’année. D’ici la fin du mois de juillet, elle présente 7000 Fiat Doblò et 1000 Fiat 500 pour répondre aux commandes des clients algériens.

« Cette nouvelle étape est un jalon important dans la montée en puissance de l’usine de Tafraoui et un signe de notre volonté de créer de la valeur ajoutée à travers l’intégration locale et le transfert de connaissances », a déclaré Raoui Beji, Président -Directeur Général de Fiat El Djazaïr.

Pour rappel, l’usine Fiat de Tafraoui, inaugurée le 11 décembre 2023, a été construite et mise en opération en un temps record d’un an. Elle ambitionne de produire 90 000 véhicules en CKD d’ici 2026, avec un taux d’intégration de plus de 35 %, soit deux ans avant le seuil réglementaire de 30 % prévu pour 2028. Cette ambition illustre l’engagement à long terme de Stellantis dans le développement de l’industrie automobile algérienne, la création d’emplois et le transfert de technologie.