Ouverture à Alger de la 2ème édition du Salon International du Véhicule Industriel et Utilitaire

2423

La 2ème édition du Salon International du Véhicule industriel et utilitaire (SIVI 2008) organisée par la Société Algérienne des Foires et Expositions (SAFEX) en collaboration avec l’Association Algérienne des Concessionnaires automobiles (AC2A) s’est ouvert au Palais des expositions des pins maritimes, à Alger et se déroulera jusqu’au 17 octobre prochain. (Par M.Mohamed)

Contrairement à la première édition, le rendez-vous de cette année a été favorablement accueilli par les professionnels de l’automobile dans la mesure où le nombre d’exposants a atteint les 37 participants, soit près du double par rapport à l’année dernière. Ce carrefour économique prendra place sur plus de 16.000 m2 occupant le pavillon Central, le pavillon C et la place de l’Unité Africaine alors que pas moins de 7.000 visiteurs sont attendus pour découvrir les nouveautés des constructeurs.

Intervenant en marge de la journée d’ouverture, M. Mohamed Bairi, président de l’AC2A expliquera que le succès de la précédente édition du salon de l’utilitaire imposé une réflexion lancée par l’AC2A et la SAFEX en vue d’organiser un salon dédier au seul véhicule industriel avant d’ajouter qu’il était désormais nécessaire de donner un espace spécifique aux véhicules industriels qui permettra aux professionnels et autres visiteurs de découvrir les derniers produits des constructeurs mondiaux. A propos du marché de l’utilitaire M. Bairi indiquera que c’est un marché en constante expansion estimée à plus de 42.000 VU et VL chaque année.

Co-animateur de la conférence de presse, M. Stéphane Galoustian affirme que l’application de la nouvelle taxe sur les véhicules neufs a complètement chamboulé le marché algérien de l’automobile, et que les informations qui circulent autour de cette taxe demeurent floues et contrariées. A cet effet, le premier responsable de Renault Algérie proposera une audience qui réunira le ministre des finances et les représentants de l’AC2A pour en discuter davantage sur la dite taxe.

A une question sur une éventuelle baisse des tarifs des véhicules neufs, le représentant du constructeur français expliquera que techniquement il serait impossible de revoir la fourchette des prix actuels à la baisse, surtout avec l’imposition de la nouvelle taxe en affirmant que les prix pratiqués en Algérie sont loin de ceux affichés en Europe et ce bien que le produit est le même.

« Il ne faut pas oublier que nous, concessionnaires automobiles, nous avons énormément de dépenses, des dépenses ayant trait aux activités qui gravitent autour de la profession » dira M. Galoustian. Dans le même ordre d’idées, la même source soulignera que depuis l’application de la nouvelle taxe, le marché de l’automobile s’est planté et les stocks ont largement augmenté alors que chaque concessionnaire a réalisé des pertes allant entre 30 et 70% en matière de ventes.

A une question sur l’investissement dans une usine de montage en Algérie, le troisième conférencier M. Omar Rebrab répliquera énergiquement en précisant « qu’il n’est pas vrai de croire que les constructeurs mondiaux ne sont pas intéressés par des investissements en Algérie, au contraire. Néanmoins, il faut se rendre à l’évidence, pour fabriquer des véhicules en Algérie, il faut qu’il y est un marché de 100.000 véhicules par modèles alors que chez nous les ventes atteignent difficilement les 200.000 unités toutes marques confondues, on est très loin des réalités ».

« Tout d’abord il faut trouver une bonne intégration avec des équipementiers de qualité internationale et honnêtement l’environnement actuel ne le permet guère », poursuivra le patron de Hyundai Algérie

Les visiteurs professionnels pourront découvrir les stands de Mondo Trucks, ceux de Burgan international, et de C Daho Mondial Trailer, visiter ceux de Scania, de Volvo et Renault Trucks et autres qui sont également de la partie et qui comptent briller par leur présence au même titre d’ailleurs que Hyundai, Nissan, Hino, Kia, et César. Entre autre, il a été remarqué l’absence du constructeur algérien des véhicules industriels SNVI.

Les exposants saisiront cette manifestation économique afin de proposer aux professionnels des produits qui vont du véhicule industriel livré clés en main, jusqu’aux carrosseries, plateaux, pièces de rechanges et autres aménagements divers de cabines, en passant par les machines destinées aux usages les plus spécifiques tous secteurs confondus.

Le secteur des banques et des assurances sera bien entendu largement représenté à cette manifestation avec des stands spécialement animés pour orienter et accompagner le mouvement d’affaires que cet événement ne manquera pas de créer.

Enfin, le SIVI 2008 est ouvert aux visiteurs professionnels ainsi qu’aux journalistes tous les jours de 11 h à 18 h du 11 au 17 octobre 2008. Nous y reviendrons quotidiennement sur toute l’actualité de ce salon.