Citroën veut ratisser large

4712

La marque aux chevrons annonce le lancement du nouveau Berlingo et du Berlingo First dès ce 15 mai. Avec ces deux véhicules, Citroën boucle une gamme des plus complètes dans le créneau de l’utilitaire où il semble exceller depuis peu. (Par said Elyan)

En effet, avec le Jumper (juin 2006) puis le Jumpy (janvier 2007) et du tout dernier Némo (décembre 2007) ce constructeur ratisse désormais large. Il met à la disposition des professionnels confort, performance, fonctionnalité et style. Du grand art en somme dans le segment très austère de l’utilitaire ! Citroën se démarque de la concurrence en réussissant le pari d’écouler en Europe 1 véhicule utilitaires léger (VUL) sur 5 alors que la moyenne est de 1 véhicule sur 7. C’est que l’enjeu de ce type particulier de produit est important pour la marque qui continue à obtenir d’excellents résultats commerciaux grâce à l’adéquation de ses produits à la demande du marché.

Aussi, avec ses 9,9% de parts de marché en Europe en 2007, et même 17% uniquement sur le segment des fourgonnettes, Citroën est un acteur majeur sur le marché des véhicules utilitaires. Dans cette offensive tous azimuts le secret de Citroën n’est autre que sa capacité à s’adapter aux différents marchés. Avec pour seul credo la satisfaction des professionnels. De fait la marque est présente dans les cinq catégories composant le marché des véhicules utilitaires légers. Soit F1, k1, k2, k3 et k4, respectivement des véhicules dont la capacité de chargement est de 800 kg de charge utile et 4 m3 de volume, 1200 kg et 7 m3, et enfin pour les trois derniers 3000 kg et 22 m3.

Cette nouvelle niche de véhicules couvre ainsi une très grande part des besoins des clients puisque proposant jusque 2 tonnes de charge utile et de 2,5 à 17 m3 de volume. Citroën parfait cette offre en allant plus loin dans la conception de l’espace utile de ses véhicules, comme cela se voit sur le Nemo ou le Nouveau Berlingo qui embarquent tous deux une cabine extenso, ou encore le tunnel de rangement agencé sur le Jumpy.

Dans cette stratégie de déploiement de ses véhicules à tous les métiers possibles, le constructeur CITROEN est associé à de nombreux carrossiers. Dès Nouveau Berlingo sont proposées des versions plancher cabine, destinées à la transformation.

Dans le panel des spécialités spécifiques aménagées nous remarquons les véhicules frigorifiques, les ambulances, les campings car, le transport de personnes, les cabines approfondies, les bennes et les pick-up. Citroën pense à chaque fois ses véhicules dans un esprit pratique et innovant. Il les dote, à l’instar du Nemo d’une porte coulissante latérale. Une fonctionnalité qui rend le plus grand service quand il s’agit de charger ou de décharger dans les espaces exigus de la ville. Au moment ou les battants arrière s’ouvre à 180° et que le seuil de chargement est bas. Ce dernier pouvant encore être abaissé grâce à la suspension à compensation pneumatique arrière qui fait la réputation de Citroën ; une technologie embarquée par le Jumpy et le Jumper.

Le coté pratique est littéralement cultivé par le constructeur qui voue ses véhicules au service de l’entreprise dont ils valorisent l’image. Les modèles signés par la marque aux deux chevrons sont parfois assimilés à de véritable bureaux ambulants, vu qu’ils proposent des tablettes écritoires, mais aussi de nombreux rangements à portée de main, et des accessoires tels que le kit mains libres bluetooth. Une pléthore d’équipement de confort.

Désormais tous les véhicules utilitaires légers de la marque tendent vers un confort optimal, ordinairement destiné aux véhicules particuliers. Cela passe par des équipements tels que la climatisation, les lève-vitres électriques, mais aussi par le confort de roulage. Ainsi, Nouveau Berlingo s’est doté des excellents trains roulants de C4 Picasso.

Des équipements inédits sur le marché de l’utilitaire sont également proposés, selon le modèle, comme la détection de sous-gonflage des pneumatiques, l’aide au démarrage en pente ou encore l’aide au stationnement arrière par caméra.
La sécurité est incontournable sur le marché de l’utilitaire, aussi bien pour les occupants que pour le chargement. Ainsi, tous les véhicules de la gamme se dotent de nombreux crochets d’arrimage. Ils peuvent également disposer de l’ABS, du régulateur-limiteur de vitesse, de coussins gonflables conducteur et passager, et de pratiques et robustes arrêts de charge.

Au-delà des impératifs élémentaires d’arrimage des charges, différentes solutions sont par ailleurs mises à disposition pour protéger le chargement, souvent de grande valeur, contre le vol, qu’il s’agisse par exemple de la condamnation automatique en roulant, de la condamnation sélective de la cabine et de l’espace de chargement, mais aussi de la supercondamnation.

Des motorisations soucieuses de l’environnement
Citroën s’inscrit dans une démarche de protection de l’environnement. Ainsi, avec Nemo, la Marque propose la fourgonnette avec les émissions les plus basses du marché avec moins de 120 g/km de CO2. Le filtre à particules est disponible sur Jumpy, Jumper, dans certains pays, et, d’ici fin 2008, sur Nouveau Berlingo.

Enfin, les moteurs HDi de la gamme VUL peuvent fonctionner avec un carburant contenant jusqu’à 30 % de biodiesel sans aucune modification, ceci afin de limiter les émissions de CO2 et de favoriser l’utilisation d’une énergie renouvelable.

Les acheteurs de véhicules utilitaires et les gestionnaires de parc accordent une grande importance au coût global à l’usage de leur véhicule. A cet égard, l’ensemble de la gamme présente de nombreux atouts tels qu’une périodicité d’entretien espacée ou encore l’emploi de matériaux robustes et lavables afin d’être résistant à un usage intensif.

Il faut en outre savoir que grâce au nouveau service Citroën Active Fleet Data, proposé dans un premier temps sur Nouveau Berlingo en France, les professionnels peuvent optimiser leurs coûts de gestion de parc. Nous y reviendrons plus en détail
et par produit.