Des négociations pour une probable alliance

3676

Le géant allemand du poids lourd MAN a fait savoir qu’il changeait de stratégie pour se rapprocher de Volkswagen et Scania. Des pourparlers qui pourraient aboutir à une alliance en vue de contrer les leaders du secteur, à savoir Daimler Trucks et Volvo. (Par Idir IDRISSOU)

En effet, lors de la présentation des résultats trimestriels du groupe, M. Georg Pachta-Reyhofen, président du directoire du groupe industriel MAN, a fait part de sa volonté de se rapprocher de Scania et Volkswagen. Une action qui était déjà le gré du président du conseil de surveillance de MAN et Volkswagen depuis un long moment.

Les discussions portent essentiellement sur le moyen d’identifier des économies potentielles produit par produit, dans l’espoir de concrétiser une coopération finale entre les trois constructeurs. Le climat s’adoucit donc entre MAN et Scania après de longs mois de gel suite à l’offre hostile lancée par l’ancien président du directoire, Hakan Samuelsson, sur Scania qui a échoué au final.

 Martin Winterkorn, président du conseil de surveillance de MAN, a souligné que Scania, l’un des groupes les plus rentables de l’industrie automobile, resterait indépendant et conserverait son siège à Sodertalje, au sud de Stockholm dans la mesure où les négociations aboutiraient. « Scania restera aussi une société cotée en Bourse » a-t-il ajouté.

A titre de rappel, Volkswagen détient près de 30% des droits de vote de Man et près de 71% de ceux de Scania. Selon le président du directoire du suédois Scania, MAN participe désormais au groupe de travail mis en place il y a deux ans conjointement par sa firme et Volkswagen.

Les résultats du premier trimestre 2010 de MAN sont très inférieurs aux attentes là où le leader mondial, Daimler, triple son bénéfice d’exploitation. La deuxième place du podium reste la propriété de Volvo qui a surpris le marché grâce à ses réductions de coups.