Les importations automobiles en nette hausse en Algérie

4309

Les importations de véhicules explosent et ce, en dépit de la crise économique mondiale qui secoue les économies des pays dans les quatre coins de la planète. Durant l’exercice 2008, le nombre de véhicules importés par les concessionnaires et les particuliers a enregistré un bond de 49,42%, ce qui représente 352.315 nouveaux véhicules (tous segments confondus), d’une valeur globale de plus de 4 milliards de dollars (plus de 286 milliards de dinars). (Par M.Mohamed)

Durant la période de référence, les concessionnaires ont introduit 327.506 véhicules, avec à la clef une progression de 50,81% alors que les particuliers ont importé 24.809 unités, soit une hausse de 18,44% par rapport à 2007, selon les données obtenues auprès du Centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS) des douanes.

Cette période a profité beaucoup plus aux constructeurs asiatiques au détriment des français. D’autre part, malgré la hausse de 18,44 %, le nombre des voitures importées par les particuliers, elle reste très modeste par rapport à celui des concessionnaires dont les ventes sont dopées par le crédit automobile octroyé par les différentes banques nationales et étrangères installées en Algérie.

Au cours de l’année 2007, il a été procédé à l’importation de 235.795 véhicules pour plus de 3 milliards de dollars dont 217.166 véhicules ont été introduits par les concessionnaires pour une valeur de 235,795 milliards de dinars. Les chiffres démontrent que l’année dernière, il a été enregistré l’introduction de 116.520 véhicules de plus qu’en 2007.

Pour la période considérée, la palme d’or revient à la filiale du constructeur français Renault. Son représentant, Renault Algérie a réalisé une croissance de 80,34 % pour le nombre de véhicules importés, ceux-ci ayant atteint 49.56 unités pour un montant de 31,455 milliards de dinars, contre 27.202 unités pour 17,186 milliards durant la même période de l’année précédente. Le représentant de la marque française est suivi de près par le Sud-Coréen, Hyundai qui a importé 48.621 unités pour une valeur de 23,987 milliards DA, soit une évolution de 84,45% par rapport à l’année 2007.

Diamal, l’importateur multimarques (Chevrolet, Opel, et Isuzu) qui vient à la troisième position en termes d’unités importées, a enregistré un bond de 73,14 % en important 39.799 véhicules pour 23,635 milliards de dinars (contre 22.986 unités pour 13,628 milliards de dollars en 2007).

Mais en termes de valeur, c’est Toyota Algérie, quatrième position en termes d’unités importés, qui se classe premier avec un montant de 35,907 milliards de dinars pour 35.924 véhicules importés. En 2007, le constructeur japonais avait commercialisé 29.120 véhicules pour 28,401 milliards de dinars.

Le groupe Elsecom Motors Algérie, qui distribue les marques Isuzu, Maruti, Ford, Faw et Nissan Diesel) est classé à la cinquième position juste derrière Toyota Algérie, et réalise une progression de 26,93 % en important 26.120 véhicules pour un coût global de 14,886 milliards de dinars (contre 20.579 unités pour 11,004 milliards de dinars en 2007).

Le marché automobile en 2008 a également profité à d’autres marques comme Peugeot. Son représentant Peugeot Algérie (sixième position) a importé 25.028 unités pour une valeur de 21,677 milliards de dinars, contre 16.987 unités pour 12,954 milliards de dinars en 2007. Pour leur part, Kia Motors (septième position) a importé 14.000 unités pour une valeur de 9,067 milliards de dinars et le japonais Nissan (huitième position) a réalisé le chiffre de 12.573 unités, dans ses importations pour 12,447 milliards de dinars. Kia a progressé de 16% alors que Nissan à fait un bond de 71%.

En termes d’unités importées, c’est le groupe Saida (Citroën et Mahindra) qui a connu la plus grande ascension avec une progression vertigineuse de 4764,56% par rapport à 2007. Chose normale dans la mesure où le concessionnaire avait importé l’année écoulée 3.848 véhicules pour 3,404 milliards de dinars contre l’importation de 79 unités uniquement pour 58 millions de dinars en 2007 pour sa première année d’installation en Algérie.

Ainsi durant l’exercice 2008, le nombre des importations de véhicules a dépassé le seuil de 350.000 unités. Un chiffre qui confirme la place de l’Algérie en tant que l’un des plus grands marchés automobiles en Afrique et le premier à l’échelle maghrébine avec un parc de plus de 4,5 millions de véhicules, selon les chiffres officiels.