Scania victime de son succès

1501

Le constructeur Suédois Scania semble éprouver le plus grand mal à satisfaire la demande croissante en poids lourd. Alors qu’il assurait des livraisons au bout de trois mois seulement, le voilà qu’il semble être victime de son succès. (Par Said Elyan)

Cette difficulté à satisfaire une demande sans cesse croissante a pourtant lieu alors que le chiffre d’affaire du constructeur connaît une embellie sans précédent. En effet, et à en croire des informations publiées par l’agence de presse Reuters, les commandes de ce mastodonte européen de camions, poids lourds, autocars et autobus, ont chuté à 20 226 véhicules contre 27 637 sur les trois premiers mois de l’an dernier.

Le groupe a fait savoir que le recul des commandes par rapport à l’année dernière s’expliquait par le niveau exceptionnellement élevé de celles-ci en 2007 et que son carnet restait à un niveau soutenu. Néanmoins, les délais de livraison demeurent encore longs et affectent la demande. « Les délais de livraison sont actuellement compris entre neuf et douze mois, contre trois ou quatre dans une situation normale », cite à ce propos Leif Ostling, directeur général de Scania. « Cela, ajouté aux incertitudes qui planent autour de l’évolution de l’économie, incite les clients européens à suspendre leurs commandes », poursuit-il.
Le constructeur a indiqué qu’il s’en tenait à son projet d’augmenter sa production à 90 000 modèles par an d’ici à la fin de l’année et a confirmé ses prévisions financières à long terme.

Il faut savoir que ce groupe dont le contrôle a été pris le mois dernier par Volkswagen, a réalisé sur les trois premiers mois de l’année un bénéfice avant impôt de 3,52 milliards de couronnes suédoises (376 millions d’euros), contre 3,0 milliards sur la même période l’an dernier.

Seize analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un résultat de 3,26 milliards. Le chiffre d’affaires trimestriel a atteint 22,0 milliards de couronnes alors que le marché anticipait 21,9 milliards. Force est donc de constater que le constructeur suédois parvient à engranger de susbsentiels bénéfices dans un contexte économique plutôt morose. Une capacité d’adaptation qui est donc due en grande partie à sa grande. Car, peu de constructeurs automobiles au monde peuvent se vanter d’une aussi longue période d’activité ininterrompue, qui coïncide pratiquement avec l’histoire de l’automobile. Puisque Scania a été fondée en 1891. Depuis, l’entreprise a produit et livré plus d’un million de poids lourds, autocars et autobus.