Un coup de cœur nommé Megane 3

4202

C’est officiel, la marque au losange dévoile la silhouette de la nouvelle Megane capitalisant avec cette nouvelle berline toute la fiabilité et la qualité de l’ensemble de la gamme. Tel un coup de cœur, la nouvelle semble bien partie pour tenir la dragée haute à une concurrence qui ne démérite pas. (Par Nouredine ABASSEN)

La déclinaison de la nouvelle Megane est le fruit du « génie » Patrick Lequement, directeur du design chez Renault, qui a offert à travers sa nouvelle silhouette un vrai coup de cœur. Elégante et dynamique, Renault Megane exprime parfaitement un mariage réussi de passion automobile subjugué à une sportivité frappante, une manière de ratisser large dans la composante même de l’âme du losange.

A première vue, la nouvelle Megane est taillée pour la famille, car son gabarit n’a rien à voir avec les citadines, mais sa compacité nous renvoie à l’arène des berlines compactes plutôt polyvalentes. Elle mesure 4.30m, son empattement atteint les 2.64m, des proportions qui la placent confortablement sur le bitume avec un équilibre des lignes fort appréciables.

Sur le plan du design, nous avons envie de dire « chapeau bas » pour les concepteurs, car la nouvelle Megane est très belle. Globalement, la Renault Megane s’est assagie par rapport à la précédente déclinaison, affichant même des traits « classiques » à travers des courbes sensuelles. Sa face avant est caractérisée par une nouvelle forme des lignes. L’on aperçoit une nervure sur le capot qui converge vers le logo du losange. Les projecteurs y sont aussi nouveaux dans leur conception où une forme effilée favorise l’émergence d’un « regard » imposant affectant au véhicule une personnalité unique.

A l’arrière, même constat. La nouvelle Megane s’offre une nouvelle identité plus séduisante est inédite. Regardez les optiques composées de deux parties de façon à rendre l’accès au coffre plus facile. A ce niveau, la nouvelle berline de Renault présente des courbes élégantes bien européennes et ses galbes sont là pour le confirmer.

Dans l’habitacle, la marque au losange annonce une panoplie de nouveautés irritées du segment supérieur comme le frein de parking assisté, la carte de démarrage mains libres permettant la fermeture des portes à l’éloignement ainsi que le système de navigation Carminat Bluetooth DVD. Megane ne s’arrête pas à cela, mais s’offre des atouts personnalisés et inédits comme le bloc compteur à affichage analogique et numérique qui affiche une interface du limiteur-régulateur de vitesse dont l’animation colorée facilite la lecture. Le volume du coffre passe désormais à 405 dm3, ce qui représente un volume de référence dans le segment.

Sous le capot, Renault annonce une armada de motorisations en diesel. L’on y trouve les dCi 85 et dCi 105, déjà plébiscités pour leurs performances et leur agrément de conduite, complétés par les dCi 90 et dCi 110 avec filtre à particules. Ces quatre motorisations émettent moins de 120g de CO2/km. Le nouveau moteur dCi 130 utilise le meilleur de la technologie dCi en combustion et en suralimentation. Il n’émet que 135g de CO2/km. Sa puissance maximale de 130 ch (96 kW) est disponible plus rapidement, dès 3 750 tr/min (au lieu de 4 000 tr/min) et son couple de 300 Nm l’est dès 1 750 tr/min (au lieu de 2 000 tr/min). Le dCi 160 BVM et le dCi 150 BVA viendront très vite compléter cette offre.

Sur le chapitre des moteurs essence, Renault parle des 1.6 16v de 100 ch et 110 ch, du 2.0 16v de 140ch et du TCe 180. « Proposé au lancement avec une boîte manuelle à 6 rapports, le moteur 2.0 16v sera également proposé ultérieurement avec unetransmission continûment variable. Le dernier né des moteurs essence de Renault, le TCe 130, sera proposé dès le printemps 2009. Avec la puissance d’un moteur 1.8 l (130 ch), le couple d’un moteur 2.0 l (190 Nm) et des émissions de CO2 inférieures à un moteur 1.6 l, ce nouveau bloc d’une cylindrée de 1 397 cm3 se montre particulièrement sobre et respectueux de l’environnement. Selon les versions, ces moteurs pourront être couplés à une boîte de vitesses manuelle ou automatique à cinq ou six rapports » lit-on dans le communiqué du losange. Comme à l’accoutumé, certains marchés la verront en version compatible biocarburants, aussi bien pour le bioéthanol que pour le biodiesel.

Produite à Palencia (Espagne) et Douai (France), la nouvelle Megane se déclinera en six modèles en 2010. Des modèles « personnalités très affirmées et aux tempéraments distincts » que nous commencerons à découvrir dès le mondial de l’automobile où elle sera la star du stand de Renault.