La deuxième voiture la moins chère au monde dans quelques semaines

2588

Le lancement de la voiture la moins chère au monde par le constructeur automobile Tata à vite fait réagir l’autre constructeur Indien, qui s’est lui aussi inscrit dans la course à la voiture ultra low-cost. Il s’agit de Bajaj, lié à l’alliance Renault-Nissan par une joint venture qui doit débouchée à la commercialisation d’une voiture ‘’très bon marché’’. (Par Nouredine ABBASSEN)

Dans une déclaration reprise par l’agence Reuters à New Delhi, le directeur exécutif de Renault Inde, M.Sylvain Bilaine a attesté que le projet envisagé avec Bajaj est toujours d’actualité. « Nous réalisons actuellement une étude de faisabilité sur le projet envisagé avec Bajaj. Nous espérons la mener à bien en un mois et demi » a-t-il déclaré à la presse indienne.

Le projet en question, même s’il est relégué désormais à la construction de la deuxième voiture la moins chère au monde (elle sera plus chère que la Tata Nano d’environ 350 euros) a fait parler de lui en parallèle du lancement de la Nano, car l’autre constructeur indien Bajaj a lui aussi dévoilé une voiture ultra low cost. Les premières analyses convergent sur le fait que la voiture qui découlera du partenariat Bajaj-Renault-Nissan ne s’éloignera pas trop de cette citadine.

D’autre part, l’on apprend que la version définitive reposera sur la même plate forme et verra surement une modification du design extérieur. Sous le capot, plusieurs motorisations sont envisagées dont un en diesel, des modes hybrides et GNV ne sont pas à exclure.

Badgée Bajaj, la nouvelle citadine ultra low cost sera déclinée en version courte ou longue avec des dérivées pick-up et utilitaires.