Les airbags Takata causent encore un énorme rappel de véhicules

448

Six années après l’énorme scandale qui a causé sa faillite, Takata et ses airbags refont parler d’eux à l’échelle mondiale. En effet, environ 1,7 million de véhicules seront rappelés pour ce souci d’airbags japonais.

C’était en 2017, soit quatre années après le début du scandale, la firme japonaise Takata été contrainte à la faillite après le rappel de plus de 5 milliards de voitures à travers le monde. Aujourd’hui, l’affaire n’est pas close puisqu’on annonce une énième vague campagne de rappel d’environ 1,7 million de véhicules. 

Ce nouveau rappel touchera plusieurs marques à savoir Chrysler, Daimler (utilitaires), Ferrari, Fiat, Ford, Honda et Toyota. Même l’américain Tesla pourrait être touché puisque ce dernier a déjà utilisé des composants Takata par le passé notamment sur les Model S produits entre 2014 et 2016. Pour rappel, le scandale des airbags Takata a éclaté en 2012, après avoir causé la mort de 23 personnes.