Renault attaqué en justice à cause d’un de ses moteurs

104

Le constructeur français au losange va devoir passer par la justice pour répondre à une action initiée par plusieurs automobiles. Ces derniers accusent Renault d’ignorer un dysfonctionnement concernant des centaines de milliers de moteurs.

Un avocat représentant plusieurs automobilistes a décidé d’attaquer Renault en justice pour répondre à l’accusation d’ignorer un dysfonctionnement d’un de ses moteurs. Le problème a été soulevé depuis 2019 par l’association «UFC-Que choisir ». « D’un seul coup, il a eu une perte de vitesse, il s’est mis au point mort et s’est arrêté en pleine route. J’avais mes enfants derrière », témoigne ainsi une automobiliste.

Le moteur concerné est le bloc 1,2 TCe produit entre 2012 et 2016 qui équipe plusieurs modèles de Renault mais également ceux de Dacia et de Nissan. Pour le losange il s’agit que d’une simple surconsommation d’huile.

Malgré cette explication, l’avocat français maître Christophe Lèguevaques, a décidé de porter plainte expliquant : « Nous considérons deux choses : d’une part, que Renault connaissait le vice des moteurs depuis 2015, qu’elle a continué à vendre ses voitures avec ces moteurs viciés (…) elle a fait ce que l’on appelle une tromperie ».

Affaire à suivre.