Résultats financiers : Stellantis enregistre des performances historiques en 2023

74

Stellantis, le géant de l’automobile, dévoile des résultats exceptionnels pour l’année 2023, avec un chiffre d’affaires net en progression de 6 % par rapport à l’exercice précédent, atteignant 189,5 milliards d’euros.

Le bilan financier de Stellantis pour l’année 2023 révèle des performances remarquables. Le groupe automobile enregistre en effet un chiffre d’affaires net de 189,5 milliards d’euros, en hausse de 6 % par rapport à l’année 2022. Parallèlement, le bénéfice net connaît une augmentation de 11 %, atteignant 18,6 milliards d’euros, tandis que les flux de trésorerie industriels disponibles progressent de 19 %, pour s’établir à 12,9 milliards d’euros par rapport à l’exercice précédent.

Les ventes mondiales de véhicules électriques (VE) ont enregistré une croissance significative de 27 % par rapport à l’année précédente, avec une forte demande pour les hybrides rechargeables (PHEV) et les véhicules électriques légers (LEV) aux États-Unis.

A l’occasion de la publication des résultats financiers, Carlos Tavares, CEO de Stellantis indique : « Alors que nous venons de célébrer le troisième anniversaire de la création de Stellantis, je tiens à remercier chaleureusement nos équipes qui mettent en œuvre notre stratégie à un niveau remarquable et qui contribuent considérablement à notre croissance, malgré les vents contraires les plus puissants. Les résultats financiers de record annoncés aujourd’hui prouvent que nous sommes devenus un nouveau leader mondial dans notre secteur et que nous saurons rester d’une solidité à toute épreuve face à une année 2024 qui s’annonce mouvementée. Grâce à la flexibilité de notre technologie et de notre plan produit, nous sommes prêts à affronter tous les scénarios qui pourraient survenir et à respecter les engagements de notre plan Dare Forward 2030 ».

Dans son communiqué, Stellantis souligne que pas moins de 6,6 milliards d’euros ont été redistribués aux actionnaires au cours de l’année 2023, sous forme de dividendes et de rachat d’actions, ce qui représente une augmentation de 53 % par rapport aux 4,3 milliards d’euros versés en 2022.