Un bon cru pour le mondial parisien

3054

La première génération fut lancée en 2004, pourvue d’ingéniosité stylistique, elle a su conquérir. Le constructeur allemand dévoilera la deuxième génération de cette perle à l’occasion du prochain mondial de l’automobile. (Par Idir IDRISSOU)

Ce changement, pas tout à fait radical, apparait plus comme une volonté de Mercedes d’intégrer le CLS aux nouveaux traits visuels de ses modèles qu’une nécessité de rajeunissement par coup de bistouri.

La face avant parait plus imposante et plus rugissante que celle de sa devancière, née il y a de cela six ans. Elle adopte une calandre plus large qui met encore plus en valeur les feux jonchés de LEDs et les passages de roues ont été élargis et assortis de traits plus marqués et marquants sur les flancs.

A bord, peu de changements sont à signaler si ce n’est l’apparition de nouveaux choix de coloris et des cuirs encore plus raffinés.

Mercedes ne donne pas de détails en ce qui concerne les choix de motorisations qui seront proposés aux futurs acquéreurs de son sublime coupé, il faudra attendre l’automne prochain pour éclaircir ce point.