Une fierté Tchèque

1444

La marque automobile Škoda s’est placée au fil des années comme un label de renommée mondiale grâce à ses véhicules commercialisés dans les quatre coins du monde. En visite en république Tchèque là où la marque prend racine en 1885 et à travers un passage à l’usine historique et au musée de Škoda situés dans la ville de Mladà Boleslav, l’on comprend les secrets de la réussite de la marque et l’attachement des Tchèques à cette dernière, qui est une véritable fierté nationale.

Škoda est commercialisée aujourd’hui dans les quatre coins du monde dont l’Algérie où elle est représentée par le groupe Sovac qui nous à convié à une visite guidée de l’usine historique de la marque et de son musée basés en République Tchèque, plus exactement dans la ville mythique de Mladà Boleslav. La grandeur d’une marque se lie à travers son histoire que nous avons d’ailleurs revisitée par une virée dans les locaux du musée Škoda construit non loin de la principale usine de production.

Bâti sur les locaux de l’usine originale de la marque sur une superficie de 1800 m², le musée Škoda est une vraie caverne d’Ali-baba.  A travers l’exposition des différents modèles de la marque depuis la mise en service de l’usine en 1895, le constructeur retrace l’histoire d’un label qui fait la fierté de tout un peuple, considéré comme l’une des trois plus anciennes marques du monde de l’automobile, qui d’ailleurs fêtera ses 120 ans l’année prochaine.

Des dizaines de personnes visitent au quotidien le musée pour plonger dans l’histoire d’un constructeur qui fait partie intégrante de la vie des Tchèques. Des véhicules exposés, des écrans qui diffusent différents films sur la bibliographie de Škoda ainsi que plusieurs objets et éléments posés ici et là nous permettaient de replonger dans l’univers Škoda et de revivre les principaux moments forts de la marque. 

L’histoire de la société commence donc en 1895 avec la décision de Václav Laurin et de Václav Klement d’ouvrir un atelier de production de vélos. Le premier nom de la société était Laurin&Klement, et ce n’est qu’en 1925 qu’il est devenu Škoda en faveur de la fusion avec une usine de machines à outils nommée Škoda qui existait depuis1859. Les deux associés se lancent dans la fabrication des motocycles et tricycles à moteur trois places. Après un succès retentissant, très vite l’idée de ce lancer dans la production automobile à pris forme et c’est en 1906 que la première voiture est sortie des chaines de montage, une voiture sans toit de 2 cylindres 7 ch. En 1913, la première voiture avec toit est née, baptisée ov791 L&k TYPE SG et c’est là le début d’une longue aventure. Par ailleurs, le musée abrite plusieurs modèles, des séries des années 50, 60, 70 ou 80.

Ainsi, plusieurs versions de la luxueuse Superb sont exposées et on a eu le privilège de croiser la première automobile lancée avec un volant à droite. Faut-il signaler que les voitures Škoda étaient équipées d’un volant posé à droite, et c’est l’arrivée d’Hitler qui a imposé une production de véhicules avec un volant installé à gauche. Notre guide nous à aussi présenté le modèle Octavia lancé en 1956 où le premier modèle conçu en 1966 était équipé d’un moteur embarqué à l’arrière du véhicule.

Le musée comporte en outre une zone dans laquelle sont exposés des véhicules de course Škoda à l’instar de la « Škoda Super Sport de 1950 », le seul modèle produit dans le monde. Les concepts cars et les voitures destinées à l’exposition dans les différents salons mondiaux profitent eux aussi d’un espace dédié ou on retrouve les concepts : 110 Super Sport Typ 724, la Skoda Typ 736 Buggy, la 1200 Sedan Type 955, la Fabia WRC, la Vison…

En outre, notre guide nous explique que le musée dispose  d’un atelier de restauration de voitures géré par six personnes qui travaillent en permanence afin de remettre sur pied de vieux modèles, qui nécessitent dans certains cas deux ans de travail.

Škoda connait un tournant majeur dans son histoire après le rachat de celle-ci par le groupe Volkswagen en 1991. De là, l’image de marque Tchèque s’est considérablement améliorée, la gamme a retrouvé un second souffle avec de nouveaux modèles au design plus séduisant qui ont vue le jour avec une production qui à triplé au fil des années. Notant que le premier modèle issu de la nouvelle alliance est la Felicia, d’ailleurs un prototype de celle-ci est exposé au sein du musée.

Le Škoda Museum est une plaque tournante pour les visiteurs de la ville de Mladà Boleslav mais aussi de ses habitants ou pas moins de 80% travaillent dans l’usine. Pas besoin d’être un amateur de voitures pour tomber sous le charme de cet endroit qui regorge d’histoire, et les Tchèques restent très fiers et attachés à leur label local, pour preuve le parc roulant local est composé en grande partie de véhicules made in « Škoda ».